Connaître les peintres les plus connut à Paris

Connaître les peintres les plus connut à Paris

L’histoire de l’art, la critique d’art, au sens large, le complexe des sciences sociales étudiant l’art – la culture artistique de la société dans son ensemble et les types spécifiques d’art, leur spécificité et leur relation avec la réalité, leur émergence et les régularités de leur développement, leur rôle dans l’histoire de la conscience sociale, leur interconnexion avec la vie sociale et avec d’autres phénomènes culturels, l’ensemble des questions de contenu et de forme des œuvres artistiques.

Histoire de l’art

Les études d’art comprennent

  • La littérature,
  • La musique,
  • Le théâtre,
  • Le cinéma,
  • Ainsi que les études d’art au sens plus étroit et plus commun,

C’est-à-dire la science des arts plastiques ou spatiaux (voir Arts plastiques) tels que

  • L’architecture,
  • La peinture,
  • La sculpture,
  • Le graphisme,
  • Les arts décoratifs et appliqués.

L’histoire de l’art proprement dite étudie donc les beaux-arts

De nombreux aspects de l’architecture, de l’artisanat et du design (voir Design artistique). L’esthétique architecturale et technique, tout comme les branches de l’histoire de l’art, comprend également un certain nombre de problèmes spéciaux de caractère sociologique et technique, qui dépassent les limites de l’histoire de l’art.

Dans le cadre des arts plastiques

Les études sur l’art résolvent en principe les mêmes problèmes généraux que toutes les études sur l’art et se composent de trois parties principales :

  • La théorie de l’art,
  • L’histoire de l’art
  • La critique d’art, qui coopèrent étroitement les unes avec les autres mais ont aussi leurs propres tâches spécifiques.

La théorie de l’art développe, en relation avec les arts plastiques et chaque type d’art, les vues sociales et philosophiques de la société et les vues générales sur l’art formulées par l’esthétique ; elle étudie un large éventail de questions relatives au contenu idéologique, à la méthode artistique, à la forme de l’art, aux moyens d’expression, au caractère spécifique de ses types et genres, etc. dans leur interrelation ; elle considère les lois générales, la logique objective du développement de l’art, ses relations avec la société, son influence sur les gens et la personnalité. L’histoire de l’art étudie et enquête sur le développement de l’art en général (“histoire générale de l’art”), dans un certain pays ou à une certaine époque, analyse l’évolution d’un certain genre ou genre, mouvement, tendance, style d’un artiste individuel.

La critique d’art discute, analyse et évalue les phénomènes de la vie artistique contemporaine, les tendances, les types et les genres d’art contemporain, les œuvres de ses maîtres et les œuvres artistiques individuelles, met en corrélation les phénomènes de l’art avec la vie et avec les idéaux sociaux de l’époque et de la classe. Ces objectifs définissent les principaux domaines et genres littéraires des études artistiques – un traité théorique, un guide pour les artistes, une étude théorique ou historique, générale ou spéciale (monographie), un article ou une communication consacrée à un problème théorique ou historique, une revue critique ou une esquisse couvrant un problème particulier de la vie artistique actuelle.

L’histoire de l’art, en tant que science qui vise l’objectivité et l’exactitude de ses conclusions,

Il utilise les méthodes des sciences sociales et de certaines sciences exactes ; en même temps, en tant que sujet de la création artistique, elle est également basée sur un système d’évaluations esthétiques et de jugements de goût qui reflètent les vues et les goûts esthétiques d’une époque ou d’une classe et la préférence individuelle du critique d’art qui y est lié. La théorie, l’histoire et la critique de l’art reposent toutes les unes sur les autres et sur l’esthétique.

Toutes les branches de l’histoire de l’art appliquent la méthode d’analyse des œuvres d’art

En effet, ce  afin de mettre en évidence les particularités de leur contenu et de leur forme, de définir la nature de l’unité de ces derniers et de révéler la base objective de telle ou telle appréciation esthétique. Les activités scientifiques de l’histoire de l’art dans l’accumulation, le traitement minutieux et la synthèse des faits spécifiques de l’histoire de l’art sont vastes et variées.

Cela comprend la découverte de monuments d’art au moyen de fouilles et d’expéditions (dans ce domaine ainsi que dans le traitement des matériaux découverts. L’histoire de l’art est étroitement liée à l’archéologie et à l’ethnographie), ainsi que différents types de restauration ; la détermination (y compris l’attribution) des monuments, leur enregistrement et leur systématisation, la collecte d’informations sur les artistes et leurs œuvres ; la compilation de catalogues scientifiques de musées et d’expositions, de livres biographiques et autres ouvrages de référence ; la publication du patrimoine littéraire des artistes – leurs mémoires, lettres, articles, etc.  La connaissance de l’histoire de l’art est soutenue par un certain nombre de disciplines auxiliaires liées à la muséologie, à la conservation et à la restauration des monuments, à la technologie de l’art, à l’iconographie de l’art, à la répartition géographique et topographique des monuments d’art, etc., ainsi que par un certain nombre de disciplines historiques (chronologie, épigraphie, paléographie, numismatique, héraldique, etc.)

L’importance sociale de l’histoire de l’art est déterminée à la fois par la valeur scientifique de ses conclusions et de ses résultats et par son activité de propagande et de popularisation de l’art (littérature scientifique et de vulgarisation scientifique, conférences, excursions) et par le fait de faire connaître les œuvres d’art à un large public. Voir https://geneve.news/seins-feminins-dans-histoire-art-geneve/ pour en savoir plus

Serge Stopyra

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Read also x