La blépharoplastie reconstructive

La blépharoplastie reconstructif

BLÉPHAROPLASTIE, RÉPARATION DE LA BLÉPHAROPTOSE,
RECONSTRUCTION DES PAUPIÈRES ET LIFTING DES SOURCILS
DESCRIPTION

La blépharoplastie est définie comme une chirurgie plastique des paupières. Elle peut être pratiquée pour corriger l’affaissement
les paupières, éliminer les bourrelets graisseux autour des yeux et éliminer la peau qui pend des paupières. La blépharoplastie peut être définie comme toute chirurgie des paupières qui améliore une fonction anormale, reconstruit
des difformités, ou améliore l’apparence, et elle peut être reconstructive ou cosmétique (esthétique). Lorsque la blépharoplastie est pratiquée pour corriger une déficience visuelle causée par un abaissement des paupières
(ptosis) ; les défauts de réparation causés par un traumatisme ou une chirurgie ablative de tumeur (ectropienne, entropienne cornéenne) ; traiter les séquelles périorbitaires des maladies thyroïdiennes et des paralysies nerveuses ; ou soulager les symptômes du blépharospasme. Cela peut impliquer des réarrangements de l’excision des structures au sein des paupières et/ou les tissus de la zone de contrôle, du front et du nez. Occasionnellement, une greffe de peau ou d’autres tissus éloignés sont transplantés pour remplacer les composants déficients de la paupière. Lorsque la blépharoplastie est pratiquée pour améliorer l’apparence d’un patient en l’absence de tout signe
et / ou des symptômes d’anomalies fonctionnelles. La chirurgie esthétique est pratiquée pour remodeler les structures du corps afin d’améliorer l’apparence et l’estime de soi du patient. L’alvéole anophtalmique est l’absence d’un ou plusieurs yeux due à une opération ou à des causes congénitales. Le blépharospasme est une affection causée par un strabisme sévère secondaire à des spasmes incontrôlés de muscles périorbitaires.
La blépharochalose est une maladie dont on pense qu’elle est d’origine inflammatoire et qui se traduit par des exacerbations et des rémissions de l’œdème de la paupière supérieure provoquant un étirement et une atrophie subséquente
du tissu de la paupière. La blépharoptose (congénitale ou acquise) est une chute de la paupière supérieure. La dermatochalase est une peau excessive et redondante des paupières

L’ectropion est la paupière tournée vers l’extérieur
La pseudoptose (fausse ptose) est un état dans lequel la peau des paupières supérieures devient redondante et lâche, provoquant l’enveloppement de la peau au-dessus de l’œil jusqu’à la capuche et le dépassement du bord de la paupière.
La trichiasis est la mauvaise orientation des cils vers l’intérieur causée par l’entropion
Total Health Care (THC) examine les demandes de blépharoplastie, de réparation de blépharoptose, de paupière
reconstruction, et/ou lifting frontal au cas par cas lorsque la ou les procédures sont déterminées comme étant médicalement nécessaire et que les critères de décision sont satisfaits.
CRITÈRES DE DÉCISION
1. Une recommandation du PCP du membre est nécessaire, ainsi que des documents médicaux à l’appui. Ce comprend (pas tout compris) :
a. Nom du membre et numéro d’identification du THC
b. Date proposée de la procédure et nom de l’installation
c. Nom, titre et informations sur le contrat du fournisseur demandeur
d. Cartographie du champ visuel et/ou évaluation complète de l’œil par l’ophtalmologue, la paupière
mesures et histoire oculaire.
e. Notes sur l’état d’avancement, y compris l’historique actuel et la dictée physique relative à l’état
f. Études diagnostiques connexes, le cas échéant
g. Photographies (préférées mais non obligatoires)
h. Les documents justificatifs doivent démontrer que l’amélioration clinique soutenue est
résultat attendu avec élimination de la récurrence.
2. Les services doivent être fournis par un médecin ou un autre prestataire affilié au THC ou sous contrat
et dans une installation sous contrat.
3. Le directeur médical du THC doit autoriser au préalable la (les) procédure(s) demandée(s).
4. Le membre doit avoir son admissibilité actuelle à la date de service (DOS).
5. La procédure doit être déterminée comme étant médicalement nécessaire et non de nature esthétique.
6. La ou les procédures ne doivent pas être une exclusion de la prestation du certificat de couverture du membre.
7. L’intervention est médicalement contre-indiquée chez les patients souffrant de troubles médicaux tels que
maladie thyroïdienne non traitée
Affections associées au syndrome de l’œil sec dû à des troubles vasculaires du collagène, le lupus,
la polyarthrite rhumatoïde, ou syndrome de Sjögren
Maladies oculaires actives

Clinique
Blépharoplastie et/ou réparation de la blépharoptose :

1. Le patient a un diagnostic confirmé de l’un des éléments suivants : (Les critères 1 à 3 doivent tous être remplis)
a. blépharochalose
b. la dermatochalose (congénitale ou acquise)
c. blépharoptose
d. la pseudoptose (incapacité d’élever la paupière en raison de problèmes nerveux) causant des troubles visuels
déficience
e. Membre non fumeur
f. La taille et le poids sont inclus dans les informations fournies.

2. Il y a une perte du champ visuel supérieur d’au moins 30 degrés ou 50 % qui est corrigée lorsque le
Le bord supérieur de la paupière est élevé en scotchant la paupière (comme le démontrent les résultats sur
Test informatisé du champ visuel avec la paupière supérieure au repos et surélevée pour démontrer
Correction éventuelle par la procédure proposée)

3. Les photographies frontales préopératoires montrent les deux éléments suivants :
g. un reflet de lumière dans la cornée avec la tête perpendiculaire au plan de l’appareil
(c’est-à-dire non incliné)
h. la cohérence avec la perte documentée du champ visuel telle que démontrée par l’un des
suivant :

le bord supérieur de la paupière s’approche à 2,5 mm près (1/4 du diamètre de la
l’iris visible) du réflexe lumineux de la cornée
la peau de la paupière supérieure repose sur les cils
la paupière supérieure indique la présence d’une dermatite
la position de la paupière supérieure contribue à la difficulté de tolérer un
prothèse dans une cavité anophtalmique
4. Patient atteint d’une ptose mécanique provoquant une dermatochalase et limitant la vision.
5. Le patient présente des déformations intrinsèques des paupières qui peuvent être congénitales, résulter d’une blessure ou être une conséquence de la chirurgie pour des lésions des paupières.
6. Autres conditions de nécessité médicale pour une blépharoplastie des paupières supérieures et/ou une blépharoptose
inclure :
a. l’épiphora (déchirure excessive) due à l’ectropion et/ou à l’éversion ponctuelle
b. un blépharospasme douloureux réfractaire à la prise en charge médicale (par exemple, le botulisme
injections de toxines)
c. les séquelles périorbitaires d’une maladie de la thyroïde et d’une paralysie nerveuse
d. défaut de la paupière supérieure causé par un traumatisme, une tumeur ou une chirurgie ablative
7. Les indications médicales pour la blépharoplastie des paupières inférieures et/ou la réparation de la blépharoptose sont les suivantes
conditions telles que :
a. ectropion (paupière tournée vers l’extérieur)
b. entropion (paupière tournée vers l’intérieur)
c. trichiasis (déviation des cils vers l’intérieur causée par l’entropion)

L’ascenseur à sourcils (tous les critères énumérés ci-dessous doivent être remplis) :
1. La ptose du sourcil entraîne une déficience visuelle fonctionnelle qui est documentée par des photographies
montrant que le sourcil du patient affecté se trouve sous le bord supra-orbital.
2. Le patient se plaint d’une interférence avec la vision ou le champ visuel, de difficultés de lecture en raison d’une
la paupière tombante, en regardant à travers les cils ou en voyant la peau de la paupière supérieure.
3. Il existe des documents indiquant que la déficience du champ visuel ne peut être corrigée par la paupière supérieure
la blépharoplastie seule, comme le montrent les méthodes standardisées de test du champ visuel.

Qu’est-ce que la blépharoplastie ?

La blépharoplastie, ou chirurgie des paupières, est une intervention chirurgicale destinée à réparer les paupières tombantes causées par le vieillissement. La chirurgie consiste à enlever l’excès de peau, de muscle et de graisse, qui peut entraîner la formation de poches sous les yeux, donner une apparence bouffie et gêner la vision périphérique. Outre l’amélioration de l’esthétique de l’œil, la blépharoplastie peut également être nécessaire pour améliorer la vision lorsque des paupières tombantes ou affaissées empêchent l’ouverture complète des yeux ou tirent les paupières inférieures vers le bas.

Que faut-il attendre d’une blépharoplastie ?

Nous proposons une blépharoplastie dans un cadre confortable pour les patients ambulatoires. Selon le type de blépharoplastie, la procédure peut varier. Dans les opérations des paupières supérieures, votre chirurgien expérimenté fera une incision le long du pli de la paupière et enlèvera tout excès de peau, de muscle et de graisse avant de refermer la coupure. Lors d’une blépharoplastie des paupières inférieures, le chirurgien fera une incision à l’intérieur de la paupière inférieure, enlèvera ou redistribuera la graisse, le muscle et la peau affaissée, et suturera l’incision pour la refermer.

Après votre blépharoplastie, vous pourrez rentrer chez vous ce jour-là. Il est normal de ressentir temporairement une vision floue, des larmoiements, une sensibilité à la lumière, des paupières gonflées, un gonflement, des ecchymoses, des douleurs et/ou une gêne. Dans la plupart des cas, les patients se sentiront à l’aise de reprendre leurs activités quotidiennes après 10 à 14 jours.

Chirurgie des paupières
Chirurgie plastique et reconstructive des paupières
En vieillissant, la forme de nos paupières change, ce qui a un impact sur la vision, le confort et l’apparence. Les changements les plus courants concernent l’excès de peau des paupières, les paupières tombantes ou les paupières qui se tournent vers l’intérieur ou vers l’extérieur. Ces conditions peuvent causer un inconfort, avoir un impact sur la vision et affecter l’apparence. Heureusement, il existe des traitements courants qui peuvent améliorer la santé et l’apparence.

Les “poches” sous les yeux
Au niveau des paupières inférieures, la proéminence de la graisse naturelle autour de l’œil donne à la paupière un aspect bouffi ou bouffi. Bien que cela n’interfère pas avec la vision, cela donne souvent l’illusion de paraître plus âgé que son âge. Une intervention peut être effectuée sur les paupières inférieures pour réduire l’apparence des poches et redonner aux yeux une apparence plus jeune.

Blépharoplastie – paupières supérieures
Utilisé pour enlever l’excès ou la redondance de peau (dermatochalasis) des paupières supérieures qui peut restreindre ou bloquer la vision. Cette procédure peut améliorer la vision périphérique ainsi que l’apparence. L’assurance peut couvrir cette procédure si la vision est affectée.

Paupières tombantes/Ectropion
L’âge peut entraîner un étirement de la paupière inférieure, ce qui fait que la paupière s’abaisse et/ou se tourne vers l’extérieur, appelé Ectropion. Cela peut provoquer une irritation, une sécheresse excessive, une rougeur et une sensibilité. La chirurgie rétablit généralement la position normale de la paupière pour améliorer ces symptômes et est couverte par les assurances.

Paupière se retournant vers l’intérieur/Ectropion
L’entropion est un retournement de la paupière vers l’intérieur et se produit en raison de l’âge et de l’affaiblissement des muscles de la paupière. Cela peut également être le résultat d’autres opérations chirurgicales ou d’un traumatisme. Lorsque la paupière se tourne vers l’intérieur en direction de la paupière et que les cils frottent contre l’œil, il en résulte une rougeur, une irritation, un larmoiement et une cicatrisation. La correction par la chirurgie est possible.

Ptosis
La ptose est une affection courante dans laquelle le muscle de la paupière s’étire. La position de la paupière supérieure est alors plus basse que la normale. Une chirurgie visant à resserrer ce muscle peut améliorer la vision et l’apparence. Si la vision est significativement affectée par la ptose, l’opération peut être couverte par une assurance.

Dans le monde compétitif et en pleine croissance de l’esthétique, les praticiens doivent être conscients de l’effet de leur marketing sur le patient. Au début de l’année, l’Autorité des normes de publicité a interdit une publicité pour le remodelage des lèvres publiée dans le numéro de février de The Metro, qui promettait aux patients “une apparence plus naturelle”. L’MSI a jugé que la publicité encourageait les femmes à être insatisfaites de leur corps.

Ce cas illustre à quel point il est facile de ne pas respecter les directives de le MSI et rappelle aux praticiens qu’ils doivent s’assurer qu’ils sont au fait des réglementations relatives à la commercialisation de leurs services. Le marketing éthique se concentre sur la sécurité des patients et fait toujours passer le patient avant les profits. Les nouvelles règles publiées l’année dernière par le Conseil médical général en réponse à la revue Keogh, pour les médecins qui proposent de la médecine esthétique et des interventions esthétiques, constituent un cadre utile que tous les praticiens de l’esthétique doivent respecter lorsqu’ils commercialisent leurs services.

Le rapport a mis en évidence la manière dont certains prestataires peu scrupuleux encouragent les gens à s’inscrire pour des procédures en utilisant des incitations financières sans les informer correctement des risques ou en tenant compte de la vulnérabilité des personnes.

Selon le MSI, plus de 3 000 publicités relatives à des interventions chirurgicales et non chirurgicales esthétiques ont fait l’objet de plaintes au cours des cinq dernières années, dont un peu plus de 400 ont abouti à une interdiction. Le code du Comité des pratiques publicitaires (CAP) couvre de nombreux types de publicité, y compris les médias sociaux, des publicités “payantes” plus traditionnelles aux publireportages et au marketing d’affiliation, ainsi qu’une partie du contenu des médias sociaux. Ainsi, même si vous ne faites pas de publicité dans une publication comme le Metro mais que vous vous concentrez davantage sur les médias sociaux, vous devez quand même connaître les lignes directrices.

En fait, le marketing sur les médias sociaux peut être particulièrement problématique du point de vue éthique. L’utilisation de filtres et de photographies de stock à l’aérographe peut donner des images irréalistes qui ne sont tout simplement pas accessibles aux personnes normales.

Les règles du GMC stipulent que la commercialisation des procédures cosmétiques doit être factuelle, claire et non trompeuse. Elle ne doit pas cibler les enfants ou les jeunes et ne doit pas essayer de pousser les patients potentiels à prendre des décisions rapidement (par exemple en utilisant des offres spéciales limitées dans le temps). Le marketing éthique doit veiller à éduquer les patients, à les sensibiliser aux risques associés aux traitements et à leur offrir une période de réflexion entre la consultation initiale et le traitement proprement dit. Il est également conseillé d’inclure des termes tels que “sous réserve de consultation médicale” et “les résultats varient d’une personne à l’autre”.

Si le marketing est essentiel pour fidéliser la clientèle, il est essentiel de toujours donner la priorité à la sécurité du patient et de s’assurer que vous respectez les directives recommandées. De cette manière, vous contribuez activement à l’amélioration des normes dans le secteur de l’esthétique et vous vous différenciez des praticiens moins scrupuleux.

La blépharoplastie peut améliorer votre apparence et votre confiance en soi, mais elle ne changera pas nécessairement votre apparence pour qu’elle corresponde à votre idole ou n’incitera pas les autres à vous traiter différemment. Avant de décider de vous faire opérer, réfléchissez bien à vos attentes et discutez-en avec votre chirurgien. Les chirurgiens certifiés de la LPS travailleront en étroite collaboration pour vous aider à tirer le meilleur parti de votre opération.

Les meilleurs candidats à la chirurgie des paupières sont des hommes et des femmes en bonne santé physique, psychologiquement stables et dont les attentes sont réalistes. La plupart ont 35 ans ou plus, mais si votre famille a des paupières tombantes et trop larges, vous pouvez décider de vous faire opérer des paupières à un âge plus précoce.

Certaines conditions médicales rendent la blépharoplastie plus risquée. Il s’agit notamment des problèmes de thyroïde tels que l’hypothyroïdie et la maladie de Graves, la sécheresse oculaire ou l’absence de larmes suffisantes, l’hypertension artérielle ou d’autres troubles circulatoires, les maladies cardiovasculaires et le diabète. Un décollement de la rétine ou un glaucome est également une raison de prudence ; consultez votre ophtalmologue avant de vous faire opérer.

Chirurgie des paupières
La chirurgie des paupières corrige les paupières supérieures tombantes ou les poches bouffies sous les yeux. Elle est pratiquée en enlevant la graisse et l’excès de peau et de muscle des paupières supérieures et inférieures.

L’intervention peut aider à traiter :

les poches gonflées des paupières supérieures
Peau relâchée qui pend des paupières supérieures
Excès de peau qui cache le pli naturel de la paupière supérieure
Excès de peau et fines rides des paupières inférieures
Poches gonflées sous les yeux
Préparation
Si vous envisagez une chirurgie des paupières, vous rencontrerez d’abord un chirurgien plasticien du visage pour une consultation. Lors de cette première visite, vous devrez fournir des informations sur vos antécédents médicaux, y compris les opérations précédentes, vos problèmes de santé actuels et passés, ainsi que les médicaments, vitamines ou suppléments nutritionnels que vous prenez ou avez pris à un moment donné.

La chirurgie des paupières n’est pas recommandée pour les personnes souffrant d’hypothyroïdie, de la maladie de Grave, du syndrome des yeux secs, d’hypertension, de diabète, de glaucome ou de décollement de la rétine.

Votre chirurgien évaluera tout excès de peau ou de graisse autour de vos paupières, la position de vos sourcils et les muscles autour de vos paupières. Si vous décidez de vous faire opérer des paupières et que votre chirurgien pense que vous êtes un bon candidat, il vous expliquera la technique qui sera utilisée, le type d’établissement où le traitement sera effectué, ainsi que les risques et les coûts impliqués.

N’oubliez pas de poser toutes les questions que vous pourriez avoir et d’exprimer vos préoccupations et vos attentes concernant l’opération. Vous recevrez également des directives spécifiques sur la façon de vous préparer à l’intervention.

Procédure
La chirurgie des paupières est pratiquée dans un cabinet de chirurgie, un hôpital ou un centre de chirurgie ambulatoire. Si vous êtes admis à l’hôpital ou au centre de chirurgie, vous ne resterez généralement qu’une ou deux nuits. L’opération elle-même dure généralement entre une et trois heures.

Pour que vous soyez à l’aise pendant l’intervention, on vous fera subir une anesthésie locale ou générale. L’anesthésie locale engourdit la paupière et la zone environnante, tout en vous gardant sous sédatif mais éveillé pendant l’opération. L’anesthésie générale vous maintient endormi pendant toute la durée de l’intervention. Vous pouvez discuter du type d’anesthésie que vous souhaitez avec votre chirurgien.

Si vos paupières supérieures sont traitées, votre chirurgien fera des incisions le long des plis naturels des paupières supérieures. Ces incisions sont faites avec un scalpel traditionnel ou un laser. Les incisions des paupières supérieures s’étendent des coins supérieurs intérieurs des paupières jusqu’à la région de la “patte d’oie”. Votre chirurgien enlèvera ensuite l’excès de peau, de muscle et de graisse si nécessaire. Les incisions sont fermées par de minuscules points de suture, qui sont retirés ou se dissolvent en une semaine environ.

Si les paupières inférieures sont traitées, votre chirurgien fera une incision le long de la ligne des cils et des plis naturels du sourire de la paupière inférieure. L’excès de graisse, de muscle et de peau est ensuite éliminé avant que l’incision ne soit fermée par de fines sutures (points de suture).

Le gonflement des paupières causé par l’excès de graisse peut être corrigé par une technique appelée blépharoplastie transconjonctivale. Au cours de cette procédure, une incision est pratiquée à l’intérieur de la paupière inférieure et l’excès de graisse est retiré. Lorsque des sutures sont utilisées pour fermer ce type d’incision, elles sont invisibles à l’œil nu. Elles sont également auto-dissolubles et ne laissent aucune cicatrice visible.

Risques
Bien que rares, les complications possibles de la chirurgie des paupières comprennent l’hématome (une accumulation de sang sous la peau qui peut nécessiter une ablation), l’infection et les réactions à l’anesthésie.

Vous pouvez contribuer à minimiser certains risques en suivant attentivement les conseils et les instructions de votre chirurgien plasticien, avant et après l’opération. Une fois la date de l’opération fixée, votre chirurgien vous donnera des instructions précises sur la façon de vous préparer à l’opération. Il s’agit notamment de conseils sur la consommation d’alcool et de tabac, ainsi que sur la prise et l’évitement de certains médicaments et vitamines. Si vous fumez, il est fortement recommandé d’arrêter de fumer pendant un certain temps avant et après l’opération. Vous devez également prévoir que quelqu’un vous conduise chez vous après l’opération et s’occupe de vous après jusqu’à ce que vous vous sentiez mieux.

Rétablissement
Après la procédure, vous serez conduit dans une zone de récupération où vous serez suivi de près. Dans la plupart des cas, vous serez autorisé à rentrer chez vous après quelques heures, bien que certains patients passent une ou deux journées à dormir. Si vous ressentez un quelconque malaise, votre chirurgien vous prescrira des médicaments antidouleur pour vous maintenir à l’aise pendant les premiers jours de votre convalescence.

Dans la plupart des cas, les bandages ne sont pas nécessaires. Cependant, vous aurez des gonflements et des ecchymoses. Des compresses froides peuvent être appliquées sur vos paupières, et vous devez garder la tête élevée pour contrôler le gonflement. Les ecchymoses et le gonflement devraient commencer à diminuer après les premiers jours, mais peuvent ne pas disparaître complètement avant un mois après l’opération.

Vos yeux peuvent être tendus et douloureux, surtout la première semaine suivant l’opération. Dans certains cas, ils peuvent devenir secs et irrités, sensibles à la lumière et démangeants. Vous pouvez également avoir une vision floue à cause de la pommade que vous utiliserez pour garder les paupières lubrifiées. Au cours de la première semaine, vos points de suture seront retirés ou dissous.

Reprise des activités normales
Votre chirurgien vous donnera des instructions et des directives spécifiques pour reprendre votre routine quotidienne. Dans la première semaine suivant l’opération, vous pourrez vous maquiller et reprendre la plupart de vos activités normales et non pénibles.

Dans la plupart des cas, après plusieurs semaines, la plupart de vos gonflements et de vos problèmes de vision disparaîtront. Vous pourrez également reprendre toutes vos activités et tous vos exercices normaux et porter des lentilles de contact.

Suivi
Votre chirurgien prévoit des visites de suivi fréquentes dans les mois qui suivent l’opération pour vérifier vos progrès. Si vous ressentez des symptômes inhabituels ou si vous avez des questions ou des inquiétudes, n’hésitez pas à appeler le cabinet de votre chirurgien.

Quels résultats vais-je voir ?
De nombreux patients obtiennent des résultats immédiats et durables grâce aux blépharoplasties. Bien que certains gonflements post-opératoires puissent masquer le résultat final de votre intervention, ces gonflements sont temporaires et disparaissent généralement en quelques semaines. Vous pourrez obtenir des résultats qui vous donneront une apparence plus heureuse, plus jeune et mieux reposée. Dans la plupart des cas, une seule intervention chirurgicale peut donner des résultats à vie.

La blépharoplastie peut être pratiquée seule ou en association avec d’autres interventions de chirurgie faciale telles qu’un lifting du visage ou des sourcils pour obtenir de meilleurs résultats en une seule opération.

À quoi ressemble la guérison ?
La récupération après une chirurgie des paupières est généralement assez simple. Après l’opération, vous pourrez rentrer chez vous le jour même, ce qui vous permettra de vous rétablir dans le confort de votre foyer. Les effets secondaires, y compris l’inconfort, seront plus importants les premiers jours suivant l’opération. Toutefois, des médicaments contre la douleur peuvent être administrés pendant cette période. La plupart des patients sont en mesure de reprendre leur travail et de nombreuses activités quotidiennes dans un délai de 5 à 7 jours.

Les tâches plus pénibles doivent être reportées de plusieurs semaines ou jusqu’à ce que votre chirurgien vous donne le feu vert. Votre chirurgien certifié par le conseil d’administration du LPS adaptera un plan de rétablissement en fonction de votre procédure et de votre mode de vie spécifiques.

Comment fonctionne la chirurgie des paupières ?
La chirurgie des paupières peut être pratiquée dans le cabinet du chirurgien, dans un centre de chirurgie ambulatoire ou dans un hôpital. La chirurgie des paupières est généralement pratiquée sous anesthésie locale – qui engourdit la zone autour de vos yeux – ainsi qu’avec des sédatifs oraux ou intraveineux. Vous serez éveillé pendant l’opération, mais détendu et insensible à la douleur.

La blépharoplastie dure généralement entre une et trois heures, selon l’ampleur de l’opération. Si vous vous faites opérer des quatre paupières, le chirurgien travaillera probablement d’abord sur les paupières supérieures, puis sur les inférieures. Dans une procédure typique, le chirurgien fait des incisions en suivant les lignes naturelles de vos paupières, dans les plis de vos paupières supérieures et juste en dessous des cils des paupières inférieures.

Blépharoplastie – Réduction des paupières
Une blépharoplastie est une opération visant à réduire les plis, les capuches et les poches redondantes associées à la peau lâche et au tissu lâche autour des yeux. Les paupières supérieures sont généralement associées à des cagoules et les paupières inférieures à des poches. Les deux peuvent être traitées en même temps. Il convient toutefois de noter la relation entre les paupières et les parties adjacentes du visage, car elle a une incidence sur le type d’amélioration à obtenir et les limites.

Si les plis des paupières supérieures dépassent le coin extérieur de l’œil, il peut être nécessaire de repositionner les sourcils eux-mêmes, sinon toute tentative de correction tend à déplacer la plaque tarsienne trop près des sourcils.

Si le coussinet adipeux de la haute joue s’est déplacé vers le bas à partir du bord de l’œil, l’orbite osseuse est révélée, la paupière inférieure s’allonge et un v s’ouvre sous la paupière en direction de la tempe. Si la situation est grave, il faut procéder à un lifting pour la corriger.

COMMENT CELA SE FAIT-IL ?
Pour les opérations des paupières, l’anesthésie locale fonctionne souvent bien. Si les coussinets adipeux sous les paupières ont besoin d’être refaits, une anesthésie générale de jour est préférable pour certaines personnes. Les incisions sont cachées dans les plis de l’œil. Une partie de la peau est enlevée, en particulier au niveau des paupières supérieures, et les muscles affaissés sont coupés et repositionnés dans la partie supérieure de l’œil. La graisse structurelle sous les paupières est parfois redistribuée, par exemple pour remplir les sillons du canal lacrymal si ceux-ci sont bien marqués… De nombreux mouvements auxiliaires peuvent être nécessaires pour corriger la situation, comme une canthopexie latérale pour resserrer ou repositionner les paupières inférieures, des frondes musculaires ou des greffes de contour peuvent être nécessaires.

QUELLE EST LA PÉRIODE DE RÉCUPÉRATION ?
Après les paupières supérieures seules, sans travail sur les coussinets adipeux, la récupération n’est que de quelques jours, bien qu’il soit déconseillé de faire des exercices vigoureux pendant une dizaine de jours pour protéger les tissus de cicatrisation. La plupart des ecchymoses ont disparu après 10 jours, mais un petit gonflement prend plus de temps à se résorber complètement. Les cicatrices sont presque immédiatement invisibles car elles sont cachées dans les plis. Une légère rougeur est parfois visible dans le coin de l’œil, elle est facilement camouflée et s’installe.

Après les paupières supérieures et inférieures et les procédures auxiliaires, la plupart des personnes s’absentent du travail pendant environ trois semaines, bien que beaucoup se sentent en mesure de reprendre des tâches légères beaucoup plus rapidement.
Le port de lunettes légèrement teintées dissimule ces premiers effets. Très peu de soulagement de la douleur est nécessaire, généralement seulement de la panadéine pendant une courte période.
J’ai l’habitude de donner des médicaments avant l’opération pour réduire le gonflement et augmenter le confort.

QUELLES SONT LES COMPLICATIONS ?
La cécité a été signalée dans la littérature étrangère dans quelques cas dans le monde entier et est généralement associée à une pression due à des vomissements et des saignements. Je n’ai plus vu aucun rapport depuis de nombreuses années avec l’arrivée de meilleurs agents anesthésiques et l’utilisation systématique de médicaments contre le gonflement.
Les complications classiques comprennent les infections, bien que les antibiotiques soient administrés après l’opération et ne soient pas vus en pratique, bien qu’ils restent un risque théorique.
Souvent, il y a une certaine irritation et un larmoiement dans les yeux au début de l’opération en raison du gonflement qui fait que les paupières perdent le contact étroit avec le globe oculaire, ce qui provoque une irritation due à la rupture du film lacrymal. Il est possible d’y remédier par des gouttes ou une pommade et des exercices pour accélérer la récupération du tonus musculaire des paupières.

L’UTILISATION DU LASER AJOUTE-T-ELLE QUELQUE CHOSE À CETTE OPÉRATION ?
Non. Les éditeurs internationaux montrent clairement que non et que le temps de récupération n’est pas plus rapide non plus. Mais il ajoute des dépenses inutiles à l’opération. Dans l’ensemble, les lasers sont très décevants, sauf dans des circonstances très particulières.

VOS RESPONSABILITÉS
– Pour révéler tous les médicaments, les affections, les antécédents, les allergies et l’utilisation de drogues à des fins récréatives.
– Comprendre tous les aspects des informations discutées lors de la consultation et toutes les informations écrites données et demander des éclaircissements si nécessaire.
– Comprendre que vous entrez dans un processus où votre chirurgien se consacre au meilleur résultat possible. Pour ce faire, il doit s’engager dans les complexités de la biologie, de la guérison et des différences individuelles.
– Que des étapes supplémentaires ou d’autres opérations chirurgicales sont parfois nécessaires et que les chirurgiens font tout leur possible pour vous faire payer. D’autres interventions chirurgicales entraîneront des frais supplémentaires dans la poursuite d’un résultat particulier.
– Il faut comprendre que la consultation initiale est payante mais que toutes les consultations préopératoires ultérieures relatives à cette opération sont gratuites.
– Comprendre et accepter les conditions ci-dessus.

Instructions pré et postopératoires pour votre chirurgie des paupières
Veuillez lire ces instructions avant et après votre opération. En suivant attentivement ces instructions, vous obtiendrez le meilleur résultat possible. Apportez ces informations avec vous le jour de l’opération afin de pouvoir commencer à suivre les instructions ce jour-là. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à contacter notre bureau. Nous voulons que vous passiez un moment agréable et plaisant.

Préparation à la chirurgie des paupières

Évitez l’aspirine, l’ibuprofène (Advil, Motrin), le naproxène (Aleve) et les autres anti-inflammatoires non stéroïdiens), la vitamine E, les suppléments à base de plantes ou tout médicament contenant ces composés pendant les deux semaines précédant l’opération. L’acétaminophène (Tylenol ou équivalent générique) et une multivitamine quotidienne suffisent.
S’abstenir de fumer deux semaines avant et deux semaines après l’opération. La nicotine et la fumée de tabac retardent la cicatrisation et peuvent entraîner des cicatrices. C’est le moment idéal pour abandonner cette habitude.
Évitez les dommages causés par le soleil deux semaines avant l’opération. Bien que nous recommandions de porter un FPS 30 ou plus, nos médecins et notre personnel portent un FPS 50 tous les jours.
Vos prescriptions pour le post-opératoire (généralement un antibiotique et un antidouleur) vous seront remises le jour de l’opération.
Achetez les articles suivants sans ordonnance :
Sinecch – supplément à base de plantes qui aide à réduire les gonflements et les ecchymoses. Ce produit n’est disponible que dans notre cabinet et est facultatif.
Ne mangez et ne buvez rien, y compris de l’eau, après minuit la veille de votre opération.
Demandez à quelqu’un de vous ramener chez vous après l’hôpital. Vous ne serez pas autorisé à conduire ou à partir seul. Faites en sorte que quelqu’un reste avec vous pendant les 24 heures qui suivent l’opération.
Prenez les dispositions nécessaires pour rester dans la région de Kansas City le soir de votre opération si vous habitez à plus d’une heure de route.
La veille de l’opération

Il se peut qu’on vous donne une heure approximative d’arrivée pour votre opération lors de votre visite à la clinique. La veille de l’opération, vous recevrez un appel téléphonique vous informant de l’heure exacte à laquelle vous devrez vous présenter au centre de chirurgie.

Jour de l’opération

Ne mangez et ne buvez rien, y compris de l’eau, le matin de l’opération. Les médicaments essentiels peuvent être pris avec une gorgée d’eau.
Portez des vêtements amples qui s’attachent devant ou derrière. Évitez les vêtements qui glissent.
Laissez tous vos objets de valeur à la maison ; ne portez pas de bijoux.
Ne portez pas de maquillage du visage ou des yeux. Évitez le vernis à ongles.
Vous pouvez porter des lunettes, mais pas de lentilles de contact.
Si vous portez un dentier, conservez-le à l’intérieur.
Apportez une pièce d’identité et une carte d’assurance avec vous
Soins post-opératoires

Des tampons de gaze glacée (tampons de gaze trempés dans de l’eau glacée et essorés) doivent être appliqués sur les yeux et la joue pendant les 48 premières heures afin de minimiser le gonflement et la décoloration.
Gardez la tête élevée pour minimiser les gonflements. Un fauteuil de relaxation fonctionne bien ou l’ajout d’un oreiller supplémentaire sur votre lit est suffisant.
Vous pouvez vous laver le visage. Vous pouvez prendre une douche et vous laver les cheveux.
Si vous avez des incisions externes aux paupières, vous pouvez les nettoyer doucement avec un coton-tige et du peroxyde d’hydrogène à demi-fort (dilué avec de l’eau). Nous vous prescrivons une pommade antibiotique formulée pour les paupières qui doit être appliquée sur l’incision 3 fois par jour après le nettoyage. Évitez les pommades en vente libre.
Vous pouvez porter des lentilles de contact deux à trois semaines après l’opération.
Évitez toute activité physique extrême, y compris les activités sportives et les rapports sexuels. Vous pouvez reprendre la marche légère trois jours après l’opération. Les exercices d’aérobic, la musculation, le port de charges lourdes et l’entraînement à l’effort peuvent être repris progressivement trois semaines après l’opération.
Évitez absolument l’exposition au soleil, les lampes solaires ou les lits de bronzage pendant les six semaines suivant l’opération. La chaleur peut provoquer un gonflement de votre visage. Bien que nous recommandions de porter un FPS 30 ou plus, nos médecins et notre personnel portent un FPS 50 tous les jours.
Ne vous inquiétez pas si les yeux présentent un certain gonflement – celui-ci disparaît généralement en deux semaines. Chez certains patients, il peut falloir six mois pour que l’enflure disparaisse complètement.
Ne prenez que les médicaments prescrits par votre médecin.
Le maquillage peut être utilisé 7 à 10 jours après l’opération.
NE PRENEZ PAS DE RISQUES ! Si vous êtes préoccupé par quelque chose que vous considérez comme important, appelez votre médecin.

 

Pour en savoir plus : https://www.riccardomarsili.fr/chirurgie-esthetique/chirurgie-visage/chirurgie-esthetique-des-yeux ou https://www.docteur-bernard-hayot.com

Sandro De Marco

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Read also x